Fr En
DevOps-Frank-Fidanza

Dans la peau du DevOps RG System

Published on : 13/09/2019 13 September Sep 09 2019

A travers cet article, nous vous proposons de découvrir en détail le métier de Frank FIDANZA, DevOps au sein de RG System. Il nous fait part de son quotidien et son ressenti vis à vis de son métier et de ses évolutions !

Bonjour Frank, qui es-tu ?

Bonjour, je m’appelle Frank FIDANZA, j’ai 28 ans. Après avoir réalisé un cursus Ingénierie BAC+5 en alternance au sein de l’EPSI Montpellier, j’ai débuté ma carrière en tant que ingénieur d’études et développement chez Klanik en octobre 2018, où j’étais en mission pour le Crédit Agricole Technologies Services. Puis, en mars dernier j’ai rejoint l’aventure RG et saisi l’opportunité de devenir DevOps.

Être DevOps chez RG System, ça consiste en quoi ?

En synthèse cela consiste à faire le lien entre « le dev » et « la prod ». Une solution comme RG System, c’est du code exécuté par un langage, lequel doit correspondre à une certaine version, paramétré correctement pour garantir les meilleures performances et pourvu de nombreux modules ou extensions complémentaires afin de pouvoir parler avec d’autres services : bases de données, systèmes de messagerie, moteurs de recherche, générateurs de PDF, … qui ont eux-aussi des contraintes de version, de paramétrage, et de compatibilité. Tous ces éléments réunis forment ce que l’on appelle une « stack » technique.
Lorsque le code évolue, cette dernière s’en retrouve nécessairement impactée : c’est grâce à ce lien qui est fait entre ces deux mondes et à cette vision globale garantie par le rôle du DevOps, que cet ensemble peut demeurer cohérent et opérationnel tout au long du cycle de vie d’une application comme RG System.

De quoi est fait ton quotidien ? Quels sont tes enjeux ?

Depuis mon arrivée au sein de RG System, je concentre mon travaille sur le fameux concept « Infrastructure As Code » qui consiste à créer du code dans le but d’automatiser certaines tâches telles que mettre à disposition un environnement homogène et évolutif à disposition de tous les développeurs, scripter la création de nouvelles infrastructures destinées à la recette ou production, ou encore orchestrer les déploiements de nouvelles releases en production à travers une commande unique.
Cela passe par l’apprentissage et la maitrise d’outils bien connus des DevOps comme Vagrant, Packer, Ansible ou Terraform.
Il m’arrive également de contribuer à la codebase de la solution RG pour faire avancer une problématique en lien avec la production (version du framework, librairies utilisées, gestion de la configuration de l’application…).

Quels challenges rencontres-tu ?

Le principal challenge que je rencontre, réside dans la nécessité de connaitre une large palette d’outils et de solutions, qu’il est nécessaire pour certains de maitriser dans les moindres détails, afin de comprendre puis résoudre certains problèmes qui proviennent initialement du code mais qui impactent aussi d’autres couches.

Selon toi, quelles sont les compétences nécessaires pour ce poste ?

Être curieux et aimer apprendre de nouvelles choses. C’est vrai pour beaucoup de métiers de l’informatique en général et particulièrement pour celui-ci. Il faut aussi tout bêtement être passionné aussi bien par le développement que par l’administration système. On est amenés à jongler fréquemment entre ces deux casquettes.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton métier ?

Être dans une position où je peux toucher à plusieurs sujets ou technologies, être impliqué dans tous les aspects - ou presque - du cycle de vie d’une application.
J’aime également le fait de travailler en coordination avec d’autres spécialités (les « devs » et « ops » à part entière), où il m’arrive tantôt d’avoir un rôle simplement consultatif et à d’autres moments d’être véritablement moteur et force de proposition.

Quelles évolutions pour le métier de DevOps dans les années à venir ?

Difficile de prédire ce qui peut advenir par la suite mais on peut déjà raisonnablement penser que l’on ne fera pas marche arrière : les applications vont continuer de se complexifier et donc le besoin d’avoir des personnes dédiées à garantir la cohésion entre le code produit et son exploitation en production par le client va continuer de croître.
En outre, seront avantagés dans la compétition économique, les éditeurs qui – grâce à l’automatisation et la maitrise des outils DevOps – sont capables de livrer fréquemment et en toute fiabilité les évolutions sur le produit qu’attentent leurs clients.
La doctrine DevOps est là pour donner les moyens à la philosophie Agile de tenir ses promesses : privilégier des changements moins nombreux mais plus fréquents et se donner les moyens de réagir rapidement aux évolutions du besoin client.

cet article vous a plu ? Découvrez nos autres articles dédiés aux rôles Scrum au sein de RG System !

History

<< < ... 25 26 27 28 29 30 31 ... > >>
IMPORTANT COOKIES INFORMATION
We use technical cookies to ensure the proper functioning of the site, we also use cookies subject to your consent to collect statistics visit.
Click below on "ACCEPT" to accept the deposit of all cookies or on "CONFIGURE" to choose which cookies require your consent will be registered (statistical cookies), before continuing your visit to the site. Show more
 
ACCEPT CONFIGURE REFUSE
Cookie management

Cookies are text files stored by your browser and used for statistical purposes or for the operation of certain identification modules for example.
These files are not dangerous for your device and are not used to collect personal data.
This site uses cookies of identification, authentication or load-balancing not requiring prior consent, and audience measurement cookies requiring your prior consent in application of the texts governing the protection of personal data.
You can configure the setting up of these cookies by using the settings below.
We inform you that if you refuse these cookies certain functionalities of the site can become unavailable.
Google Analytics is a tool for measuring audience.
The cookies deposited by this service are used to collect statistics of anonymous visits in order to measure, for example, the number of visitors and page views.
This data are used to follow the popularity of the site, to detect possible navigation problems, to improve its ergonomics and the user experience.